Tout mon coeur pour chanter Dieu

Sep 29

"Donc en fait tu es en train de me dire que tu as accepté d’aller à une réunion sur ton temps libre pour la médiathèque ?"

Me dit mon mari à l’annonce que lundi prochain je serai en réunion toute la sainte journée pour préparer le voyage lecture avec les scolaires.

5 heures plus tard, il est en train de découper du carton pour construire un coffre au trésor pour une animation que je fais à la médiathèque jeudi et vendredi. De son plein gré.

Et il me fait des grimaces de dégoût quand je lui dis qu’il n’a pas besoin de passer deux heures à le peindre. 

Les chiens n’épousent pas des chats.

Vitrail de Marc Hénard - Eglise Notre Dame des Voyageurs - Capdenac Gare (Aveyron)
"Certains ont été surpris par l’emploi de couleurs vives dans l’oeuvre de [Mrc Hénard]. Mais la Joie, l’Amour, l’Espérance, la Charité ne s’expriment pas en demi-teinte ! Qu’on le sache bien. Regardez l’éclat des vitraux !" - Daniel Poupée, Marc Hénard et l’art sacré
Non seulement les couleurs vives sautent aux yeux et colorent l’église avec grâce, mais la matière même est travaillée : le verre est cassé, poli, troué par endroits et sa couleur contraste avec les armatures en ciment noir très présentes qui ont aussi une place importante dans la composition.
On a l’impression d’être juste au croisement du figuratif et de l’abstrait. Très belle réussite.
Photo Jean-Louis Zimmerman

Vitrail de Marc Hénard - Eglise Notre Dame des Voyageurs - Capdenac Gare (Aveyron)

"Certains ont été surpris par l’emploi de couleurs vives dans l’oeuvre de [Mrc Hénard]. Mais la Joie, l’Amour, l’Espérance, la Charité ne s’expriment pas en demi-teinte ! Qu’on le sache bien. Regardez l’éclat des vitraux !" - Daniel Poupée, Marc Hénard et l’art sacré

Non seulement les couleurs vives sautent aux yeux et colorent l’église avec grâce, mais la matière même est travaillée : le verre est cassé, poli, troué par endroits et sa couleur contraste avec les armatures en ciment noir très présentes qui ont aussi une place importante dans la composition.

On a l’impression d’être juste au croisement du figuratif et de l’abstrait. Très belle réussite.

Photo Jean-Louis Zimmerman

[video]

Sep 28

Quand après deux ans à marcher dans le brouillard spirituellement (et je ne sais plus combien d’insomnies), soudain je vois de la lumière au bout du tunnel.
Alleluia.
Photo extraite de la série Good Badlands de Guy Tal.

Quand après deux ans à marcher dans le brouillard spirituellement (et je ne sais plus combien d’insomnies), soudain je vois de la lumière au bout du tunnel.

Alleluia.

Photo extraite de la série Good Badlands de Guy Tal.

Sep 26

Arrivée au presbytère à 15h30, sortie à 20h.
Ca y est les papiers pour la première réunion d’aumônerie sont envoyés.
(pour les lycéens on ne sait toujours pas si on aura une autre animatrice à part moi et le curé mais les invitations sont quand mêmes envoyées).

Arrivée au presbytère à 15h30, sortie à 20h.

Ca y est les papiers pour la première réunion d’aumônerie sont envoyés.

(pour les lycéens on ne sait toujours pas si on aura une autre animatrice à part moi et le curé mais les invitations sont quand mêmes envoyées).

Aug 27

Pendant l’été, presque tous les soirs, j’ai adressé une intention de prière à Claire de Castelbajac pour qu’elle intercède.

Des animateurs pour les lycéens, des animateurs pour les lycéens, des animateurs pour les lycéens.

A la pré-réunion de rentrée, le curé m’a annoncé que non il n’avait toujours pas trouvé d’animateurs pour les lycéens. Alors il va animer lui-même.

CLAIRE DE CASTELBAJAC, par pitié pour ce(s) jeune(s) lycéen(s) qui n’ont rien fait pour mériter ça, l’intercession c’est MAINTENANT.

Aug 25

« Le pouvoir du coeur », une vision du Moyen-Orient, par le père Pizzaballa, custode de Terre Sainte -

Cette attitude haineuse et violente, qui peut, malheureusement, nous sembler habituelle dans cette région du monde, n’est pourtant pas inscrite dans la mentalité collective. Le custode explique que le Moyen-Orient est un lieu de vivre-ensemble, « plus que dans toute autre partie du monde ». « La religion entre dans tous les aspects de la vie quotidienne, publique et privée, et la pénètre en profondeur». Mais cette prévalence de l’appartenance religieuse n’établit pas de barrières, elle « définit une relation à l’autre ». Pour le père Pizzaballa, « cette forme de vivre-ensemble interreligieux forme donc le caractère constitutif du Moyen-Orient ».

(…)

Pour le père Pizzaballa, « il ne suffit pas de dénoncer. Il faut indiquer une voie, la route ». Et les chrétiens ont tous dans cette tâche délicate, n’ont pas « un rôle à jouer » ; ils doivent « être chrétiens » . « C’est dans ces circonstances, explique en effet le Custode, que nous sommes appelés à vivre notre vocation chrétienne de manière complète, sans fuite et sans peur. Le mal ne doit pas effrayer un chrétien. »

Il rappelle que « le christianisme nait de la croix et ne peut pas se passer d’elle… Le christianisme nait finalement d’une faiblesse humaine, d’une défaite. Et d’un cœur transpercé […]. Nous devons regarder ce cœur, qui est la mesure de l’amour de Dieu, et du nôtre par conséquent. »

« J’ignore si les différentes stratégies occidentales et internationales peuvent aider, reconnait le père Pizzaballa.  Peut-être. Il faut de toute urgence rechercher les perspectives politiques. Mais ce ne seront pas elles qui sauveront le christianisme au Moyen-Orient. La barque de Pierre sera toujours agitée […] mais le commandement du Seigneur, et lui seul, sera toujours là pour calmer la tempête », affirme-t-il. Un Dieu qui agit et se fait présent d’abord dans l’homme :  « notre présence sera toujours sauvée par les petits, par ceux qui se mettent en jeu avec courage et défient la mort en aimant leurs frères gratuitement, même en se laissant transpercer. En étant finalement chrétiens jusqu’au bout ».

(…)

Puis il rappelle le moment de prière voulu par le Pape François au Vatican, en présence des  présidents israélien et palestinien. « Tout de suite après, une violence inouïe et inexplicable s’est déclenchée entre les deux parties, semblant presque vouloir nier ce moment historique. Mais dans ce cas aussi les signes ont été posés et la route indiquée… Ils nous disent que c’est possible. Ils nous aident à élever le regard. Ils nous réchauffent le cœur », souligne-t-il.

Enfin, le message conclusif du discours du père Pizzaballa invite lui aussi à cultiver la flamme de l’espérance : « Nous avons besoin de tout au Moyen-Orient […]mais surtout de croire encore qu’il est possible de s’aimer. Les témoignages nous disent que, malgré tout, grâce aux petits, cette force vit encore ».

Revenir en Galilée signifie surtout revenir là, à ce point incandescent où la grâce de Dieu m’a touché au début du chemin.

De noche, iremos de noche… que para encontrar a la fuente.

Revenir en Galilée signifie surtout revenir là, à ce point incandescent où la grâce de Dieu m’a touché au début du chemin.

De noche, iremos de noche… que para encontrar a la fuente.

Fin de journée après la prière du soir à Cormatin sur la route de l’hôtel.
La beauté et la joie plein les yeux.
Se concentrer sur le présent. Nada te turbe.
#pélétoboggan

Fin de journée après la prière du soir à Cormatin sur la route de l’hôtel.

La beauté et la joie plein les yeux.

Se concentrer sur le présent. Nada te turbe.

#pélétoboggan

Aug 17

8 ans après ma dernière visite, on est de retour :)
Prière du soir presque intégralement en famille (Julien et Antoine sont sortis pour le moment de silence). Antoine s’est spontanément mis à chanter les “alleluia” qu’il pouvait à la plus grande surprise des jeunes (pas forcément très assidus) autour de nous.
Merci Seigneur pour cette très grande grâce d’avoir eu l’opportunité de revenir et ce en famille.
#pélétoboggan

8 ans après ma dernière visite, on est de retour :)

Prière du soir presque intégralement en famille (Julien et Antoine sont sortis pour le moment de silence). Antoine s’est spontanément mis à chanter les “alleluia” qu’il pouvait à la plus grande surprise des jeunes (pas forcément très assidus) autour de nous.

Merci Seigneur pour cette très grande grâce d’avoir eu l’opportunité de revenir et ce en famille.

#pélétoboggan